Les corps subtils

LES CORPS SUBTILS 

et leurs énergies 

Nous avons 7 corps subtils, ou corps énergétiques, qui constituent la totalité de notre aura. *La méthode proposée lors des soins que je pratique est très simple mais me demande une certain ressenti des énergies. Pour préparer les soins, des tests basés sur les méthodes de kinésiologie permettent de confirmer mon intuition lors des soins, ainsi qu’une pratique de méditation au préalable qui m’ offre la possibilité d’augmenter mon ressenti. Ce genre d’information est capitale pour celui qui veut développer l’aide à autrui, car ici, on parle de flux d’énergies captées, transmises et augmentées, et il faut bien comprendre que lorsque l’on offre un soin, il faut respecter ses propres énergies. Nous sommes tous nés avec un plein potentiel qu’on se doit de préserver, d’entretenir et de respecter.

Comment cela se passe-t-il?

Avec des mouvements de la main, il est donc possible de redéfinir les positions des différents corps et énergies qui nous constituent. Lors du travail, on redéfini les positions, les torsions, les rotations, les inversions et les axes, mais aussi les intensités et les absences d’intensités des flux de ces énergies. Dans ce travail, nous pouvons lire également l’histoire de l’individu, ce qui l’a amené à demander un équilibrage, ses mémoires parlant à travers le corps.

Une fois harmonisé, le corps retrouve sa plénitude, son bien être, son équilibre, et sort enfin des différents maux physiques et des différentes torsions internes liés au passé. L’étude principale que je vais développer ci-dessous est liée aux différents corps subtils (car il y en existe d’autres, liées aux organes, aux méridiens, aux axes principaux, aux membres etc…)

Le tout forme un ensemble cohérent, nommé l’aura, qui finalement peut être réharmonisée complètement dans son intégralité.*

Les 7 corps subtils sont les suivants, dans l’ordre :

– corps physique

– corps éthérique

– corps astral ou corps émotionnel

– corps mental

– corps spirituel ou corps causal

– corps bouddhique

– corps atmique ou corps divin

Le corps physique est le premier stade de tous les corps subtils. C’est celui qui s’imprègne le plus de matières terrestres. Lorsqu’une maladie survient sur le corps physique, cela peut vouloir dire que l’on a négligé son corps émotionnel, ou son corps mental, ou son corps spirituel … . Par exemple, il peut arriver que des problèmes liés à la gorge indiquent un problème émotionnel non résolu (on n’est pas compris ou pas entendu), qui « pollue »notre corps émotionnel, et se retranscrit par notre corps physique. Le corps physique est en correspondance avec le premier chakra, le chakra de base (chakra racine).

Le corps éthérique est celui qui est le plus facile à voir, lorsqu’on s’entraine à voir l’aura. Ce corps est le corps subtil qui vient immédiatement après le corps physique. Il est comme la seconde peau du corps physique, et il épouse parfaitement sa forme et mesure en général entre 5 à 15 cm d’épaisseur autour du corps physique. Il est souvent blanc, très lumineux, ou bien translucide, ou encore légèrement bleuté, vert très pâle, ou encore jaune très pâle. On le voit souvent faisant comme une sorte de brume, de brouillard (pour donner une image, un peu comme les brumes de chaleur qui se dégagent des routes l’été quand il fait très chaud). Le corps éthérique est en correspondance avec le deuxième chakra, le chakra sacré.

Le corps astral ou corps émotionnel est en correspondance avec le troisième chakra, le chakra du plexus solaire. Lorsque nous sommes en proie à des sentiments négatifs (colère, haine, jalousie, tristesse, …), cela se répercute dans notre corps émotionnel. Une personne qui est sans cesse dans la négativité peut polluer son corps astral (ou corps émotionnel), le ternir, le fissurer, etc …, et le négatif attirant le négatif, amalgamer tout autour d’elle de plus en plus de négatif dont elle aura des difficultés à se défaire. D’où l’intérêt de cultiver des pensées positives pour nourrir correctement notre aura et nous maintenir en bonne santé (physique, mentale et émotionnelle). Lorsque nous faisons des décorporations la nuit (nous faisons tous des voyages astraux), c’est avec le corps émotionnel que nous allons nous « balader » dans l’astral … . D’où le  nom également de corps astral.

Le corps mental est en relation avec le quatrième chakra, le chakra du coeur. C’est le siège de nos pensées et connaissances rationnelles et spirituelles. Le corps mental intègre aussi bien les pensées générées par le plan sur lequel nous nous trouvons (plan terrestre) que les Vérités Universelles venant d’autres plans de conscience supérieurs. Lorsque le chakra du coeur est bien ouvert et fonctionne correctement, de plus en plus le corps mental se nourrit des connaissances en provenance des plans de conscience supérieurs, des connaissances d’Amour Universel. Ces connaissances peuvent se manifester par des intuitions, de la médiumnité, des compréhensions fulgurantes, etc … .

Le corps spirituel ou corps causal est celui qui emmagasine toutes nos vies antérieures. Lorsque l’on a accès à une mémoire de vie antérieure, c’est que le corps causal (ou corps spirituel) a livré l’information. Le corps spirituel est lié à la notion de karma. En travaillant sur notre corps causal ou spirituel, on peut travailler sur son évolution de vie en tant qu’Être, en tant qu’âme. Cependant, pour accéder à son corps spirituel, il faut déjà avoir travaillé et évolué sur les autres corps subtils qui le précède. Le corps spirituel est lié au cinquième chakra, le chakra de la gorge.

Le corps bouddhique est la conscience supérieure de l’individu dans son essence, avec la connexion et l’interrelation avec tout ce qui existe. Nous ne sommes plus dans la limitation de son être, nous sommes bien au-delà. Seuls les êtres d’une très grande spiritualité ont le corps bouddhique formé complétement. La plupart des personnes, qui s’intéressent de façon positive à la spiritualité, et qui commence à dépasser leur ego, peuvent posséder une ébauche de ce corps bouddhique. Le corps bouddhique est en correspondance avec le sixième chakra, le chakra du troisième oeil, situé sur le front.

Le corps atmique ou corps divin est en relation avec le chakra coronal (septième chakra) et permet la conscience de Dieu (attention, je ne parle pas ici de religion; la religion nous ramène plutôt au corps mental, avec des pensées qui peuvent être limitantes si elles viennent du plan terrestre). Le corps divin (ou corps atmique) c’est la Déité acquise en soi, c’est la Connaissance, la Conscience qui englobe tout, c’est l’intégration en son être de tout ce qui existe, c’est l’Unicité avec le Tout. Seuls de très grands initiés possèdent ce corps divin, ou atmique. Il est rare de pouvoir voir même une ébauche de ce corps divin.

La totalité des différents corps subtils forment notre aura, et notre aura peut prendre plusieurs mètres (dans certains cas jusqu’à 6 ou 7 mètres ! mais généralement plutôt 3 ou 4 mètres).

Travailler positivement sur soi, sur son évolution, c’est travailler sur ses corps subtils, c’est les maintenir en bonne santé (l’aura n’est pas terne, trouée, …), et c’est donc se maintenir en bonne santé physique, mentale, et émotionnelle. C’est prendre soin de soi. Mais il faut travailler dans le bon ordre ! Il ne sert à rien de vouloir accéder à ses vies antérieures, ou à une grande spiritualité, si l’on n’a pas d’abord défricher ses pensées rationnelles limitantes, ou si on n’a pas travaillé sur son émotionnel.

*Ne pas se substituer à l’avis d’un médecin, car ce travail d’équilibrage des corps ne guérit pas, même si les résultats sont remarquables!  (et résultats remarquables d’incompréhension de la part du corps médical classique)

LES FREQUENCES dans « HEALTHY by Together » Magazine

Bio-Info « Les corps subtils » avril 2018

Bio-Info « La numérométhodologie » mars 2018

Bio-Info « les Fréquences » décembre 2017

Bio-Info « Bio-Alignement » septembre 2017

Me contacter

Vous pouvez me joindre également par téléphone au

0032 477 39 15 20

Réalisation Ouaklani Anissa  2017-2018